Soupe à l’oignon

Sofie, le 29 October 2008

Soupe a l oignonC‘est probablement la perspective de me lever avec de la neige au sol qui m’a donné envie de faire une bonne soupe.  Et peut être aussi parce que j’ai reçu un ensemble de soupe à l’oignon de Michel et Jean-Pierre que cette soupe m’est tout de suite venue en tête!

Une chose est certaine, j’adore faire des soupes durant la saison froide et je crois que ce temps est bel et bien arrivé!

J’avais tous les ingrédients nécessaires sous la main:  des oignons, du bouillon de bœuf, de la farine et du beurre.  Pour commencer, comme il me restait un morceau de lard salé, j’en ai fait des lardons que j’ai fait revenir dans mon chaudron.

Une fois les lardons cuits, je les ai réservé dans une assiette et j’ai jeté l’excédent de gras.  J’ai ajouté le beurre et j’ai ajouté tous mes oignons que j’ai laissé dorer tout doucement.  Une fois les oignons d’une belle couleur caramel, j’ai ajouté les lardons, le thym, le laurier et la farine que j’ai laissée cuire un peu et j’ai ajouté le bouillon.  J’ai laissé mijoter une dizaine de minutes, histoire de laisser les oignons et autres aromates infuser le bouillon.

Il ne restait plus qu’à dresser mes jolis petits bols, beaucoup de soupe, du pain grillé (je n’avais pas de vieux pain sec) et du fromage.  On enfourne à 400°F (210°C) pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le fromage soit bien coloré!  Et attention, le bol est chaud!

Soupe à l’oignon

  • 7 gros oignons jaunes
  • 1 l de bouillon de boeuf
  • 2 c à soupe de beurre
  • 1 c à soupe
  • 100 gr de lardons
  • 1 doigts de vermouth
  • 1 branche du thym
  • 2 feuilles de laurier
  • sel et poivre
  • Des croutons
  • Gruyère râpé (emmental, Comté, …)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4.00 out of 5)
Loading ... Loading ...

Commentaires

  1. jocelyne flipperNo Gravatar

    plein de souvenirs remontent avec l’arôme d’une bonne soupe à l’oignon fumante… St-Adèle, P.Q.
    Après une journée en ski alpin, on se retrouvait à la Crêpe bretonne de Louis Tavan dans la côte qui menait chez Pep Steak House. Nous devions souvent attendre de longues minutes pour avoir une table et dehors, sur le trottoir, nous humions déjà, l’odeur de sucre, de feu de foyer et de crêpes garnies de mille et une choses.

  2. SofieNo Gravatar

    Et c’est quoi le rapport avec la soupe? ;-)

  3. jocelyne flipperNo Gravatar

    oups, il y avait et j’ai omis de l’écrire, de la bonne soupe à l’oignon et c’était d’ailleurs la spécialité avec les crêpes. Mais tant pis pour ma nostalgie, les restos de Louis Tavan ne disent sans doute rien aux plus jeunes car aucun n’a subsisté.

  4. MAHENo Gravatar

    Forcemment, l’oignon fait la force!!
    A méditer.

  5. AliceNo Gravatar

    Je suis une adepte de cette soupe … ça me donne envie d’en faire très vite !

  6. SofieNo Gravatar

    C’est tellement réconfortant! Vive la saison des soupes!

  7. SaskiaNo Gravatar

    Je me souviens aussi des soupes à l’oignon de la Crêpe Bretonne !!

    J’en mangeais presque tous les jours: Louis Tavan était mon père :)

    Merci Madame Flipper pour votre commentaire sur les restaurants de mon père. Il aurait été heureux de savoir que des gens se souviennent encore de lui !

    Merci.

  8. jocelyne flipperNo Gravatar

    Je suis heureuse d’avoir éveillé en vous d’aussi beaux et inoubliables souvenirs. Réminiscence de temps heureux.
    Comment oublier qu’à une époque, pas si lointaine, les restaurants de monsieur votre père, brillaient au firmament montréalais, la Crêpe bretonne sur la rue de La Montagne, Chez Fanny sur St-Hubert….. J’ai souvenir encore de ces matinées de lèche-vitrine avec ma mère, qui se terminaient allègrement à la table de la crêperie bretonne.

Enregistrer un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Note: Les commentaires sont modérés, il est inutile de republier un commentaire.